Astronomie

Le scénario Heat Death se produira-t-il un jour ou simplement le Big Freeze?

Le scénario Heat Death se produira-t-il un jour ou simplement le Big Freeze?


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Selon la page Wikipédia concernant le destin ultime de l'univers, la mort par la chaleur est un scénario différent du grand gel.

Il indique que dans le grand gel, la température sera asymptotiquement approche du zéro absolu. Cependant, la section suivante sur la mort par la chaleur indique que la mort par la chaleur ne peut se produire que si la température atteint un minimum éventuel.

Si la température n'atteint jamais vraiment le zéro absolu (le minimum de température), la mort par la chaleur peut-elle même se produire en premier lieu ?


L'article de Wikipédia est quelque peu confus sur ce point (au moins une des références ne supporte pas la phrase qu'elle est censée supporter).

Le concept classique de la mort thermique de l'univers était qu'il finirait par manquer d'énergie libre et qu'il n'y aurait donc aucune possibilité de travail. Une vision plus moderne de la mort thermique est une approche de l'entropie maximale où le système sera en équilibre. Cela n'exclut pas que des fluctuations aléatoires l'éloignent de l'équilibre, mais elles sont si rares que cela n'a pas d'importance.

A noter qu'il est tout à fait possible d'avoir une mort thermique à n'importe quelle température.

Le grand gel se produirait si l'expansion de l'univers entraînait une baisse des températures vers le zéro absolu. Cependant, s'il y a une expansion accélérée, cela génère un rayonnement d'horizon de température fini constant, d'environ $10^{-29}$ K. Cela signifie que le grand gel ne se produira jamais.

S'il n'y avait pas eu de rayonnement à l'horizon, il aurait en principe ont été possibles pour éviter la mort thermique en stockant une certaine chaleur de fond dans une boîte parfaitement réfléchissante, en attendant que l'univers se refroidisse, et en l'utilisant pour effectuer des travaux. Cela peut être répété indéfiniment. (Pas vraiment : les délais deviennent rapidement assez longs pour que des fluctuations aléatoires détruisent votre appareil, mais que c'est un problème distinct).


En raison non seulement de l'expansion de l'univers mais de sa vitesse croissante, il est assez bien accepté (pour l'instant du moins) que les galaxies seront assises seules, ou peut-être avec d'autres galaxies voisines liées gravitationnellement, alors que le reste de l'univers s'assombrit tout autour. Finalement, notre galaxie natale brûlerait sa dernière étoile. C'est le gros gel, et ça n'arrivera pas avant un moment… Les étapes finales du moins. Il semble que la mort par la chaleur soit une variante du grand gel, sauf que l'expansion s'arrête d'une manière ou d'une autre pour la mort par la chaleur ? et je ne suis pas sûr de la température universelle à laquelle on pense que platon, mais après la fin de tout processus thermodynamique, l'énergie de l'univers sera perdue dans le vide et l'entropie atteindra son maximum lorsque l'équilibre universel sera atteint (température uniforme et manque d'activité ) mais le temps qu'il faudrait au dernier trou noir pour s'évaporer est si long qu'il est difficile à comprendre, 10^100 ou quelques années, si je ne me trompe pas. la mort par la chaleur et le grand gel semblent être des manières différentes d'expliquer le même événement, la première étant sur une plus longue échelle de temps, mais les deux semblant se diriger vers le même destin. et wiki et google sont d'accord la plupart du temps, mais quelques articles d'une recherche google ont dit le contraire. Je pense que vous avez peut-être lu des informations provenant de sources contradictoires, c'est tout, s'il y a une différence entre les deux, c'est que l'expansion s'arrête pour cause de mort thermique, permettant un univers légèrement plus chaud qu'un univers avec une expansion infinie. il n'y a aucune raison de penser que cela va arriver avec notre compréhension actuelle de l'énergie noire.


Le scénario Heat Death se produira-t-il un jour ou simplement le Big Freeze? - Astronomie

Il y a une célèbre scène de Woody Allen dans le film Annie Hall quand le jeune Woody est amené au bureau du psychiatre parce qu'il est déprimé que l'univers continue de s'étendre. La notion populaire que cette expansion constante signifiait que l'univers était en train de s'épuiser n'était pas mentionnée dans la scène. Et comme Woody a été sage de le remarquer, cet épuisement devrait être déprimant.

Le terme scientifique pour l'univers qui s'effondre est cosmique "mort par la chaleur". L'idée derrière la mort par la chaleur est que toutes les différences et distinctions que nous voyons dans l'univers aujourd'hui sont tous les objets petits et grands et toute l'énergie (chaleur) — à la fin devient dilué avec l'expansion jusqu'à ce qu'il n'y ait aucune différenciation d'aucune sorte entre eux, seulement un bruit de fond gris homogène à 100%. Toute vie, tout potentiel est parti et mort.

La mort due à la chaleur cosmique découle en partie de la deuxième loi de la thermodynamique qui stipule que les différences de chaleur s'égaliseront avec le temps. Dans les années 1850, Lord Kelvin et d'autres ont extrapolé cette égalisation pour imaginer ce que cela signifiait pour l'univers dans son ensemble. Avec suffisamment de temps, l'univers finira par être égalisé à une immobilité totale. L'éventualité de cet état final était hautement acceptée et quelque peu l'orthodoxie dans les manuels. L'univers s'effondrait pour chauffer la mort.

Mais Freeman Dyson, le physicien légendaire, avance un argument intéressant sur les raisons pour lesquelles il n'y a pas de mort thermique. Écrivant dans le New York Review of Books sur le nouveau livre de James Gleicks, The Information, Dyson mentionne presque au passage que « Grâce aux découvertes des astronomes du XXe siècle, nous savons maintenant que la mort par la chaleur est un mythe. La mort due à la chaleur ne peut jamais se produire, et il n'y a pas de paradoxe. Pour explication, Dyson propose son illustration de la règle de cuisson :

La croyance en une mort par la chaleur était basée sur une idée que j'appelle la règle de cuisson. La règle de cuisson dit qu'un morceau de steak chauffe lorsqu'on le met sur un gril chaud. Plus généralement, la règle dit que tout objet se réchauffe lorsqu'il gagne de l'énergie et se refroidit lorsqu'il en perd. Les humains cuisinent des steaks depuis des milliers d'années, et personne n'a jamais vu un steak refroidir en cuisant sur un feu. La règle de cuisson est vraie pour les objets assez petits pour que nous puissions les manipuler. Si la règle de cuisson est toujours vraie, alors l'argument de Lord Kelvin pour la mort par la chaleur est correct.

Nous savons maintenant que la règle de cuisson n'est pas vraie pour les objets de taille astronomique, pour lesquels la gravitation est la forme dominante d'énergie. Le soleil en est un exemple familier. Comme le soleil perd de l'énergie par rayonnement, il devient plus chaud et non plus froid. Puisque le soleil est fait de gaz compressible pressé par sa propre gravitation, la perte d'énergie le fait devenir plus petit et plus dense, et la compression le fait devenir plus chaud. Pour presque tous les objets astronomiques, la gravitation domine et ils ont le même comportement inattendu. La gravitation inverse la relation habituelle entre l'énergie et la température. Dans le domaine de l'astronomie, lorsque la chaleur s'écoule d'objets plus chauds vers des objets plus froids, les objets chauds deviennent plus chauds et les objets froids deviennent plus froids. En conséquence, les différences de température dans l'univers astronomique ont tendance à augmenter plutôt qu'à diminuer avec le temps. Il n'y a pas d'état final de température uniforme, et il n'y a pas de mort thermique. La gravitation nous offre un univers hospitalier à la vie. L'information et l'ordre peuvent continuer à croître pendant des milliards d'années dans le futur, comme ils se sont manifestement développés dans le passé.

C'est beaucoup pour envelopper votre tête. C'était une nouvelle totale pour moi. L'explication de Dyson est que les objets extrêmement gros (de taille astronomique) obéissent à une loi thermodynamique différente de celle des objets "ordinaires", tout comme les objets extrêmement petits (niveau quantique et plus petit) obéissent à des lois énergétiques différentes des grands. Le royaume du super grand et du super petit est différent du reste d'entre nous. Dyson mentionne que le célèbre dissident et astronome chinois Fang Lizhi et sa femme avaient publié la meilleure explication qu'il avait vue de ce phénomène dans un chapitre intitulé "Comment l'ordre est né du chaos", dans le livre Création de l'univers. (Source de l'illustration ci-dessus.) Fang propose un argument très technique basé sur le fait que la gravité affectera différents types d'énergie différemment.

La raison pour laquelle la présence ou l'absence de mort thermique est importante est contenue dans le titre du chapitre de Fang : l'origine de l'ordre. Il est plus difficile d'expliquer l'émergence constante d'un ordre accru dans l'univers au fil du temps si l'univers descend vers un état de mort. La mort par la chaleur peut permettre un ordre temporaire, mais elle n'aurait pas de place pour un ordre illimité illimité. Mais un univers sans mort par la chaleur permettrait plus facilement ce que Freeman Dyson appelle une croissance infinie "dans des directions infinies". Il n'y aurait aucune limite quant à la quantité de nouvel ordre possible.

Fang pense que la gravité change tout. Un résumé simpliste de la théorie de Fang est cette équation approximative : Rayonnement + Particules + Gravité == Information et évolution infinies, comme l'exprime ce tableau de son livre.

Au cas où vous penseriez que cela arrange tout avec une explication soignée, veuillez noter que nous n'avons aucune idée de ce qu'est la gravité, et aucune idée de ce qui fait gonfler l'univers. A part ça, tout est clair. :-)

L'idée Fang/Dyson (à défaut d'un meilleur nom) dit que plutôt qu'un effondrement inexorable vers la mort par la chaleur, l'univers est orienté vers une marche lente et régulière vers des différences croissantes au fil du temps. La gravité continuera d'accentuer l'agglutination inégale de la matière et de créer un potentiel énergétique de plus en plus inégal, créant constamment de l'ordre, même lorsque les zones locales s'épuiseront. Mais à très long terme, l'univers dans son ensemble s'accélère. Ne t'inquiète pas, Woody.


Question Univers cyclique

Donc Eine Unmoeglichkeit ist es doch nicht, das wir Dutsch sprechen koennen!

Catastrophe

Astéroïde en approche ? Est-ce LA ?

Dfjchem721

J'avais l'intention d'y revenir.

Faites-vous référence aux supernovas à effondrement central de type II et à certaines données indiquant une mort froide ?

Cela pourrait être intéressant. Cela a-t-il quelque chose à voir avec les neutrinos ?

Ombre-loup

Catastrophe

Astéroïde en approche ? Est-ce LA ?

Eh bien, vous êtes ici. ö.
Cela aidera avec le können! Aimeriez-vous celui-ci aussi ? Umläute

IG2007

"Ne critiquez pas ce que vous ne pouvez pas comprendre. "

Énergiepotentiellevide

J'aime beaucoup l'idée de fluctuation. Il semble que chaque fois que les physiciens ont un problème, l'explication de repli est qu'il est causé par une "fluctuation quantique". Je ne peux pas compter combien de fois j'ai lu ça. On dirait presque que pleurer "WOLF" trop de fois.

Tout l'univers est présumé résulter d'une fluctuation quantique, alors pourquoi pas tout le reste ?

Il y a votre théorie de tout!

Hélio

J'avais l'intention d'y revenir.

Faites-vous référence aux supernovas à effondrement central de type II et à certaines données indiquant une mort froide ?

Cela pourrait être intéressant. Cela a-t-il quelque chose à voir avec les neutrinos ?

Il y a une belle histoire sur les deux équipes (Berkley & Harvard, 1998, IIRC) qui essayaient d'affiner indépendamment le taux d'expansion (maintenant la constante de Hubble-Lemaitre) avec leur nouvelle capacité à localiser et à étudier le rapport signal/bruit dans les galaxies lointaines. C'était une course !

Ce sont les SN de Type 1a qui produisent une luminosité connue, permettant ainsi de déterminer leur distance. Avec la distance connue, puis avec le redshift révélant leur vitesse de récession, ils seraient capables de modifier la constante H-L (mon abréviation).

Ce que les deux équipes ont découvert indépendamment était, de manière choquante, un taux d'expansion accéléré pour l'univers.

Vous pourriez apprécier la façon dont Harvard a battu, à peine, Berkley dans l'annonce. Harvard Obs. composé d'astronomes plus que de physiciens. Berkley avait des physiciens bien connus (par exemple Perlmutter) et peu d'astronomes, et moins quand on est parti pour rejoindre Harvard.

Pour toute étude de SN, il faut beaucoup de temps sur de très grands télescopes, et cela prend du poids. Berkley semblait avoir une plus grande influence et, en effet, ils avaient de loin plus d'observations de SN que le nombre de SN de Harvard.

L'équipe de Harvard, étant des astronomes, a judicieusement choisi d'utiliser plusieurs filtres dans leurs observations, leur marge d'erreur était donc inférieure à celle de Berkley. Ainsi, même avec moins de points de données, ceux-ci étaient plus précis. Ainsi, ils pourraient être plus confiants pour tirer la conclusion étonnante de l'accélération de leurs preuves tangibles.

Mais les SN, au moins de type 1a, produisent également des profils lumineux où ils s'éclaircissent rapidement puis s'estompent avec le temps. Donc, si un SN, d'après les observations indiquées ci-dessus, montre une grande distance, alors il s'éloignera également de nous le plus rapidement. Le résultat de ce mouvement de récession peut être vu en comparant les profils de lumière. Un SN plus éloigné mettra plus de temps à s'estomper car il s'éloignera de nous au fil du temps. Cela est également corrélé au taux d'expansion pour aider à confirmer que le décalage vers le rouge est réel.

Le livre qui a donné le récit des deux équipes est assez intéressant, et l'auteur a été plus franc que prévu sur certains sentiments de friction entre les deux camps, ce qui a rendu le récit encore plus réel.


Comment la mort thermique de l'univers est-elle possible si l'énergie ne peut pas être détruite ?

Cela signifie-t-il que toute la chaleur et la lumière seraient émises dans un vide infini ?

Les lois de la thermodynamique prédisent que le travail ne peut se produire que lorsqu'il y a une différence de température. Lorsque l'univers entier sera à la même température, aucun travail ne sera possible. Les lois de la thermodynamique ont été des prédicteurs très efficaces des résultats expérimentaux.

À l'heure actuelle, l'énergie est inégalement répartie. Imaginez-le comme un grand bassin avec un diviseur au milieu. Un côté du bassin est rempli d'eau jusqu'en haut et l'autre côté est vide. Percez maintenant un trou au bas du séparateur et l'eau du côté plein déplacera le côté vide, mais seulement jusqu'à ce que les deux côtés aient la même quantité d'eau. S'il n'y a absolument aucune entrée de l'extérieur de ce système, vous verrez un mouvement se produire dans l'eau pendant son transfert, mais une fois équilibré, il commencera à s'immobiliser puis à ne plus bouger.

C'est la même raison pour laquelle les moteurs ne peuvent pas avoir une efficacité de 100%. Alors que l'énergie est conservée, elle est convertie en une forme où elle ne peut pas être utilisée. Avant cela, parlons de la mort par la chaleur.

C'est l'une des théories sur la fin de l'univers : la « mort par la chaleur » - également connue sous le nom de « Big Freeze » ou « Big Chill » - a été suggérée comme l'un des moyens par lesquels le cosmos pourrait prendre fin. , d'autant plus qu'il est en constante expansion.

Vous pourriez penser que Heat Death implique une température astronomiquement élevée qui snobe tout. Cependant, le physicien britannique Kelvin, qui a proposé l'idée dans les années 1850, a qualifié la perte d'énergie mécanique de théorie de la chaleur. En fait, il a été suggéré que plus l'Univers s'étend, plus il se refroidit.

L'idée de la mort par la chaleur provient en fait de la deuxième loi de la thermodynamique - c'est cette idée que l'entropie (l'aléatoire) augmente dans un système isolé (ce système étant l'univers). L'entropie, qui est le nombre de façons dont un système peut être organisé, ne devrait jamais diminuer, évoluant vers un état de désordre maximum (ou d'équilibre thermodynamique). Lorsque cela se produira, toute l'énergie sera répartie uniformément dans tout le cosmos, ne laissant aucune place à une énergie ou à une chaleur réutilisables pour naître. Les processus qui consomment de l'énergie, ce qui inclut notre vie même sur Terre, cesseraient et tout serait à la même température partout. Cela signifie que plus rien d'intéressant ne se reproduira. Chaque étoile mourra, presque toute la matière se désintégrera, et finalement tout ce qui restera est une soupe clairsemée de particules et de rayonnement.


A Big Freeze, Rip ou Crunch : comment finira l'Univers ?

La "mesure la plus précise" jamais réalisée a récemment suggéré que notre Univers s'étend beaucoup plus rapidement qu'on ne le pensait, jetant des doutes sur les prédictions antérieures et remettant même en question la théorie de la relativité générale d'Einstein.

Tout comme l'Univers a commencé après un Big Bang, les astronomes tentent maintenant d'étudier cette expansion pour prédire comment l'Univers finira par se terminer.

Le taux de cette expansion pourrait éventuellement déchirer l'Univers, le forçant à se terminer par une grande déchirure. Alternativement, l'Univers pourrait rétrécir, diminuer ou se désintégrer, inversant efficacement le Big Bang et détruisant l'Univers dans un Big Crunch. Une troisième théorie est décrite comme le Big Freeze.

De nombreux physiciens théoriciens pensent que l'Univers prendra fin, et cela pourrait se produire à n'importe quel moment entre 2,8 et 22 milliards d'années. Certains chercheurs suggèrent même que le processus de sa disparition a déjà commencé.

Alors quel sort attend notre Univers ?

"Pendant longtemps, les scientifiques, dont Albert Einstein, ont pensé que l'Univers était statique et infini", a expliqué Thomas Kitching, professeur d'astrophysique à l'University College de Londres.

"Des observations ont depuis montré qu'il est en fait en expansion, et à un rythme accéléré. Cela signifie qu'il doit provenir d'un état plus compact que nous appelons le Big Bang, ce qui implique que le temps a un début. » Et il aura probablement une fin.

En étudiant la lumière ancienne, les astronomes peuvent voir le soi-disant "rayonnement rélique" du Big Bang, également connu sous le nom de fond diffus cosmologique. Comme son nom l'indique, la théorie de la relativité restreinte d'Einstein montre que le temps est relatif. Kitching a continué : "Plus vous vous déplacez vite par rapport à moi, plus le temps passera pour vous lentement par rapport à ma perception du temps." Cela signifie que dans notre Univers de galaxies en expansion, d'étoiles et de planètes en rotation, les expériences du temps varient et tout est passé, présent et l'avenir est relatif.

Les cosmologistes ont utilisé cette théorie, ainsi que des données d'études sur le rayonnement de fond cosmique, pour déterminer l'âge cosmique de l'Univers à environ 13,799 milliards d'années, ce qui peut aider à prédire comment et quand l'Univers pourrait finir.

Voici les trois théories proposant comment cette fin pourrait arriver.

La première théorie prétend que l'Univers se terminera par une grande déchirure, car l'attraction de l'expansion de l'Univers devient plus forte que la gravité qu'il contient. Cela déchirerait les galaxies, suivies des trous noirs, des étoiles et même de notre propre planète.

La Terre, et l'humanité avec elle, pourraient se désintégrer lentement en rayonnement, s'effondrer sur elle-même ou se déchirer à mesure que l'expansion de l'Univers s'accélère. Cela laisserait l'Univers plein de particules uniques et déconnectées.

Jusqu'à il y a environ cinq milliards d'années, la croissance de l'Univers était lente en raison de sa forte attraction gravitationnelle. Plus récemment, cette expansion a augmenté, beaucoup l'attribuant aux effets de l'énergie noire. Pour qu'une grande déchirure se produise, l'énergie noire doit gagner dans sa bataille contre la gravité à un point tel qu'elle peut déchirer des atomes individuels.

L'année dernière, Marcelo Disconzi, professeur adjoint de mathématiques à l'Université Vanderbilt du Tennessee, en collaboration avec les professeurs de physique Thomas Kephart et Robert Scherrer, a conçu un nouveau modèle mathématique pour le Big Rip.

Ce modèle suggère que l'expansion de l'Univers finira par devenir infinie. Les modèles précédents ignoraient largement la viscosité, mais dans l'hypothèse de Disconzi, c'est la viscosité de l'Univers qui entraîne sa destruction violente. Sa théorie est basée sur les propositions du mathématicien français André Lichnerowicz dans les années 50.

Une autre théorie sur la fin potentielle de l'Univers concerne le soi-disant « Big Crunch ».

Si, au lieu de s'étendre pour toujours, la matière dans l'Univers atteint un point où elle commence à diminuer avec le temps, cela pourrait faire de la gravité la force dominante. Cela entraînerait finalement le rétrécissement de l'Univers et la collision d'étoiles, de planètes et de galaxies entières et l'Univers s'effondrerait, à toutes fins utiles, sur lui-même.

En termes simples, si l'expansion de l'Univers ralentit et que le Big Bang se produit à l'envers, tout va imploser de nouveau dans une singularité.

Des chercheurs danois ont récemment affirmé avoir prouvé que ce processus, connu sous le nom de « transition de phase », pouvait déjà se produire dans notre Univers et « ronger » efficacement le cosmos.

Une « transition de phase » serait similaire à ce qui se passe lorsque l'eau se transforme en vapeur, par exemple. Selon la théorie de Higgs, une transition de phase s'est produite un dixième de milliardième de seconde après le Big Bang, provoquant un changement dans la structure de l'espace-temps.

Au cours de cette transition, l'espace vide s'est rempli d'une substance invisible maintenant connue sous le nom de champ de Higgs. S'il existe un champ dense de Higgs, les chercheurs de l'Université du Danemark du Sud pensent qu'une "bulle" de cet état pourrait apparaître n'importe où dans l'Univers, à tout moment.

Les équations des chercheurs suggèrent que cette bulle pourrait ensuite s'étendre à la vitesse de la lumière, pénétrer dans tout l'espace et transformer le champ de Higgs de l'état dans lequel il se trouve actuellement en un nouveau.

Les règles de la mécanique quantique suggèrent également que des particules aléatoires peuvent momentanément surgir du vide – quelque chose que l'on voit régulièrement dans les expériences de physique des particules.

Certains soutiennent que l'énergie noire pourrait provoquer de telles fluctuations quantiques, qui à leur tour pourraient provoquer la fin de notre chronologie et en commencer une nouvelle. C'est le moins probable des scénarios, sur la base de ce que nous savons actuellement de la physique, mais a été spéculé.

La troisième théorie stipule que l'Univers pourrait se terminer en raison d'un Big Freeze. Également appelé quelque peu à l'inverse 'Heat Death', ce scénario est considéré comme le plus probable selon ce que nous savons déjà de la physique et de l'Univers. Lire la suite : Qu'est-ce que la théorie de la relativité d'Einstein ?

Ce terme vient de la théorie selon laquelle, dans l'Univers et d'autres systèmes isolés, l'entropie augmentera jusqu'à atteindre une "valeur maximale". L'entropie vient d'un principe de la thermodynamique qui recouvre l'énergie et fait spécifiquement référence à l'idée que tout dans l'Univers finit par passer de l'ordre au désordre. En conséquence, l'entropie est la mesure de ce décalage.

Une fois que l'entropie atteint son maximum, les physiciens théoriciens pensent que la chaleur dans le système sera répartie uniformément. Cela signifie qu'il n'y aurait plus de place pour l'énergie utilisable, ou la chaleur, et l'Univers mourrait de « mort thermique ». En termes simples, le mouvement mécanique dans l'Univers cessera.

Au cours de ce Big Freeze, l'Univers deviendrait, en théorie, si vaste que les réserves de gaz seraient si dispersées qu'aucune nouvelle étoile ne pourrait se former. Sous ce modèle, le temps devient un vide sans fin dans lequel rien ne se passe jamais car il ne reste que peu ou pas d'énergie dans l'Univers.


Le problème de l'intelligence artificielle

Une autre préoccupation concernait l'intelligence artificielle. Ici, la préoccupation n'était pas tant existentielle. Par cela, je veux dire que les orateurs n'avaient pas peur qu'un ordinateur se réveille dans la conscience et décide que la race humaine devait être asservie. Au lieu de cela, le danger était plus subtil mais non moins puissant. Susan Halpern, également l'une de nos plus grandes écrivaines de non-fiction, a donné une conférence perspicace axée sur la artificiel aspect de l'intelligence artificielle. En nous guidant à travers de nombreux exemples de la fragilité des algorithmes d'apprentissage automatique au cœur des systèmes d'IA modernes, Halpern a pu déterminer comment ces systèmes ne sont pas du tout intelligents mais portent tous les préjugés de leurs créateurs (souvent inconscients). Par exemple, les algorithmes de reconnaissance faciale peuvent avoir du mal à différencier les visages des femmes de couleur, très probablement parce que les « ensembles de données d'entraînement » que les algorithmes ont appris n'étaient pas représentatifs de ces êtres humains. Mais parce que ces machines sont censées s'appuyer sur des données et que « les données ne mentent pas », ces systèmes sont déployés dans tous les domaines, de la prise de décisions concernant la justice à la prise de décisions concernant les assurés. Et ce sont des décisions qui peuvent avoir des effets profonds sur la vie des gens.

Ensuite, il y a eu la tendance générale à déployer l'IA au service à la fois du capitalisme de surveillance et de l'État de surveillance. Dans le premier cas, votre comportement est toujours surveillé et utilisé contre vous pour influencer vos décisions d'achat dans le second, vous êtes toujours surveillé par les personnes au pouvoir. Aïe !


Chaleur Mort de l'Univers

Des décennies d'observations n'ont fait que confirmer les découvertes des chercheurs. Tous les signes indiquent désormais une mort longue et solitaire qui s'épuise vers l'infini. Le terme scientifique pour ce destin est "mort par la chaleur".

Mais les choses seront plutôt désolées bien avant que cela n'arrive.

"Dans seulement" quelques billions d'années, l'univers se sera tellement étendu qu'aucune galaxie lointaine ne sera visible depuis notre propre Voie lactée, qui aura depuis longtemps fusionné avec ses voisines. Finalement, dans 100 000 milliards d'années, toute formation d'étoiles cessera, mettant fin à l'ère stellifère qui dure peu de temps après la formation de notre univers.

Beaucoup plus tard, dans la soi-disant ère dégénérée, les galaxies auront également disparu. Les restes stellaires s'effondreront. Et toute la matière restante sera enfermée à l'intérieur des trous noirs.

En fait, les trous noirs seront les dernières sentinelles survivantes de l'univers tel que nous le connaissons. À l'ère du trou noir, ils seront la seule chose "normale" qui reste. Mais finalement, même ces titans disparaîtront aussi.

Stephen Hawking a prédit que les trous noirs s'évaporent lentement en libérant leurs particules dans l'univers. Premièrement, les plus petits trous noirs de masse solaire disparaîtront. Et d'ici quelques années dans le futur (un 1 suivi de 100 zéros), le rayonnement de Hawking aura tué même les trous noirs supermassifs.

Aucune matière normale ne restera dans cette « ère sombre » finale de l'univers, qui durera bien plus longtemps que tout ce qui l'a précédé. Et la deuxième loi de la thermodynamique nous dit que dans ce laps de temps, toute l'énergie sera finalement répartie uniformément. Le cosmos se stabilisera à sa température de repos finale, juste au-dessus du zéro absolu, la température la plus froide possible.

Si cet avenir semble sombre et déprimant, rassurez-vous en sachant que chaque terrien sera mort bien avant que nous ayons à nous en préoccuper. En fait, sur cette échelle de temps de milliers de milliards d'années, même l'existence de notre espèce entière n'est enregistrée que comme un bref rayon de soleil avant un hiver infini de ténèbres.


Le scénario Heat Death se produira-t-il un jour ou simplement le Big Freeze? - Astronomie

PITTSTON2SARASOTA

Actuellement, la cosmologie a six théories différentes envisageant le destin éventuel du temps et de l'espace. d'où la fin de notre Univers tel que nous le comprenons. Certaines de ces théories sont plus probables et plausibles que d'autres, mais elles sont toutes encore possibles dans le cadre de notre niveau actuel de compréhension scientifique.

(1) LE BIG CRUNCH : L'expansion de l'Univers commence à ralentir à mesure que la gravité commence à ralentir et à arrêter l'expansion initiale du BIG BANG. Par la suite, l'expansion s'inverse en une contraction, notre Univers devient bleu décalé (contrairement à notre état actuel de décalage rouge) et s'effondrera de nouveau dans une singularité. Cette théorie est maintenant considérée comme peu probable.
Big Crunch - Wikipédia, l'encyclopédie gratuite

(2) LE GROS PLEURER : L'Univers s'étend indéfiniment avec toute l'énergie et la matière devenant de plus en plus chaotiques et si dispersées qu'aucun paramètre physique n'aura de sens, cela inclut le temps. Tout apparaîtra fondamentalement vide et dépourvu de matière, d'énergie et de temps. essentiellement une "mort par la chaleur" où aucune énergie ne peut être produite et aucune particule ne peut interagir et/ou ne sera laissée pour provoquer des interactions. Ceci est maintenant considéré comme le scénario le plus probable.
Mort par la chaleur de l'univers - Wikipédia, l'encyclopédie libre

(3) LA GRANDE DÉCHIRURE : L'univers se déchire essentiellement avec une gravité écrasante d'énergie noire alors qu'elle continue d'augmenter en puissance tandis que la gravité reste constante. Cela ne s'applique que si l'énergie noire continue d'accélérer le taux d'expansion de l'univers. Hypothétiquement, notre Univers serait détruit dans 20 milliards d'années, car toute la matière serait littéralement déchirée et déchiquetée.
Big Rip - Wikipédia, l'encyclopédie gratuite

(4) LE GRAND GEL : L'univers se remplit d'énergie noire de plus en plus puissante et atteint une densité infinie tout en s'étendant d'une quantité finie plus petite. Le temps lui-même se fige et toute matière survivante est verrouillée et incapable de bouger. Un Big Freeze local peut se produire si nous vivons sur une Brane ou une Membrane dans un espace de dimension supérieure et que sa surface commence à vibrer violemment. Ceci est similaire au scénario Heat-Death (Big Whimper)
L'avenir d'un univers en expansion — Wikipédia, l'encyclopédie libre

(5) LE GROS FREIN : L'énergie noire s'inverse en arrêtant l'expansion accélérée de l'Univers, puis en l'arrêtant et en provoquant en fait un taux infini de décélération. Toutes les structures cosmiques seraient soumises à des forces de marée d'une force infinie, mais la matière existerait toujours, bien que sous une forme et une organisation bien différentes. Les conséquences pour le temps sont cependant désagréables et cela semblerait dénué de sens.
Phys. Rev. D 76, 064032 (2007) : Cosmologie quantique avec une singularité de gros frein

(6) LA GRANDE BALANCE : D'une manière ou d'une autre, la matière ordinaire se précipite dans une frénésie et les forces de pression augmentent à l'infini tandis que la densité et le taux d'expansion cosmique restent stables. Le temps peut OU ne peut pas continuer dans ce scénario. mais ce scénario ne peut pas être exclu et il peut se produire en aussi peu que neuf millions d'années.
Je ne peux pas trouver un seul lien pour cette théorie. Et je comprends peu les prémisses de cette théorie.

Ce fil a été composé à partir d'informations de Scientific American Magazine. de l'article intitulé : "COLD TIME END". La fin du monde ultime. J'en comprends beaucoup. certains juste un peu et d'autres pas du tout. Certaines des théories semblent un peu le même scénario juste emballées un peu différemment et certaines parties dépassent juste ma compréhension scientifique.

TOUTES les pensées et/ou théories pour animaux de compagnie sont les bienvenues car j'aimerais partager et extrapoler nos propres pensées et scénarios à partir de ces 6 principes de base du destin du temps et du destin de notre univers.


Quand l'Univers finira-t-il

En juillet, un groupe d'experts distinct a suggéré que l'univers pourrait avoir jusqu'à 1,2 milliard d'années de moins que les 13,8 milliards d'années qu'il est généralement supposé être. L'histoire habituelle de l'Univers a un début, un milieu et une fin. Cela a commencé avec le Big Bang il y a 13,8 milliards d'années lorsque l'Univers était minuscule, chaud et dense Nous vivons actuellement environ 13 milliards d'années après le début de l'univers, mais, étant donné les différents scénarios de sa disparition, on ne sait pas combien de temps encore l'univers persistera Mais selon un nouvel article, il existe une théorie sur les origines de l'univers qui prédit que le temps lui-même se terminera dans seulement cinq milliards d'années - par coïncidence, juste à l'heure où notre soleil est.

L'univers finira de cette façon, à ce moment

  • Le résultat final est inconnu, une estimation simple ferait s'effondrer toute la matière et l'espace-temps de l'univers en une singularité sans dimension dans la façon dont l'univers a commencé avec le Big Bang, mais à ces échelles, des effets quantiques inconnus doivent être pris en compte (voir Quantum la gravité)
  • La théorie du Big Bang est la façon dont les astronomes croient que l'univers a commencé, mais peuvent-ils savoir quand et comment il se terminera ? Lire la suite : Les scientifiques mesurent la mort lente.
  • Tout comme le Big Bang a commencé comme une expansion cosmologique, cette théorie suppose que la densité moyenne du universvolonté suffire à stopper son expansion et le universvolonté commencer à contracter. le finir le résultat est inconnu une simple estimation aurait toute la matière et l'espace-temps dans le univers s'effondrer dans une singularité sans dimension de nouveau dans la façon dont le univers a commencé avec le Big Bang, mais à ces échelles, des effets quantiques inconnus doivent être pris en compte (voir Gravité quantique)
  • La modification a été supprimée. Bonne lecture! Je dirais que le scénario Big Freeze est le plus probable, car l'Univers continue de s'étendre pour toujours, et toujours, et toujours, jusqu'à ce qu'il ne reste que des particules subatomiques. Je ne suis pas vraiment expert en la matière.
  • g un modèle d'énergie noire avec w = −1,5. Une fausse décroissance du vide peut se produire dans 20 à 30 milliards d'années si le champ de boson de Higgs est métastable. La coalescence du groupe local et les galaxies en dehors du super-amas local ne sont plus accessibles
  • Quand l'univers finira-t-il ? Pas avant au moins 2,8 milliards d'années Physique 25 février 201
  • Et selon la physique, dans les 3,7 milliards d'années à venir, nous traverserons cette barrière temporelle, et l'univers prendra fin pour nous. Maintenant, il est très probable que nous n'ayons pas encore la compréhension de la physique pour décrire avec précision ce phénomène, mais c'est certainement une perspective effrayante

Et si l'Univers n'avait pas de fin ? - BBC Futur

  1. Il y a 13,8 milliards d'années, notre univers est né lors du Big Bang, et il n'a cessé de s'étendre depuis. Jusqu'à il y a quelques décennies, il semblait que cette expansion finirait par prendre fin. Les astronomes..
  2. Dans ce Big Freeze, l'univers se retrouve uniformément froid, mort et vide. Après le développement de la thermodynamique au début des années 1800, la mort par la chaleur semblait être le seul moyen possible pour l'univers.
  3. Comme le conseille Mack, peu importe à quoi cela ressemble, la fin ne sera probablement pas proche avant au moins 200 milliards d'années. Nature 584 , 187 (2020) doi: https://doi.org/10.1038/d41586-020-02338-
  4. Scientists agree that the universe began with a Big Bang, but how will our universe end? They have several different ideas
  5. This is the End: Universe Will Die in Last Black Dwarf Supernova, Study Claims Videos: Astronomers Spot Galaxy Similar to Milky Way in Early Universe Spectacular Phoenix Stellar Stream Proves to Be a Remnant of Early Universe Relics. Tags: stars, science, universe, Space. Track Do not track Community standardsDiscussion
  6. 2 trillion years is functionally the beginning of the end. Though the universe might well be infinite today, by around 2 trillion years, it's pretty clear that we're going to have to do the.

When The Universe Will End - YouTube. Watch later. Share. Copy link. Info. Shopping. Tap to unmute. If playback doesn't begin shortly, try restarting your device. An error occurred The universe is still expanding, 13.8 billion years ago from the Big Bang, so technically speaking - there are no borders. One fact that is hard to forget is the one that suggests how the resources of our universe are finite. Our Sun, once it spends all the hydrogen will turn into a red giant and grow so big its size will reach Earth and beyond Home Articles When Will the Universe End? When Will the Universe End? January 1, 2020 Articles (Last Updated On: December 30, 2019 . This very dark future is called the Big Freeze. The False Vacuum. There is also the chance that this elusive dark energy will matter in the end. Other scenarios that have been considered have are assuming that our universe is accounted for

How Will the Universe End? Live Scienc

  • The Universe expands forever, resulting in a Big Freeze. Everything starts out the same as above, only this time, the amount of matter-and-energy is insufficient to counteract the expansion
  • The universe is dictated by the principle of fatality: The moment something comes into existence is the same moment it starts inching closer to death. Just like the creatures and objects it harbours, the universe too has an expiry date. Humans die, animals, stars die too. Soon? A group of scientists claim to know when the universe will perish, and it is not sometime soon
  • The heat death of the universe is the end state of a universe that's ruled by accelerated expansion forever. Every gravitationally bound system — galaxies, clusters of galaxies — gets more and more isolated from one another
  • Finally, our universe would end in an explosion, a singularity of literally infinite energy. Current theories predict that if this so-called Big Rip is in our future, it will take another 22 billion years to arrive
  • The end of the Universe is the topic of Katie's new book, and you can pre-order it now, and it comes out in just 3 short months: on August 4th
  • Photo credit: Mina De La O/Getty By New Scientist We're safe for now. The way the universe is expanding, it won't be tearing itself apart for at least a few billion years. For those of you only now discovering that such an end was a possibility, here's a little background. Observations of stars.

Time Will End in Five Billion Years, Physicists Predic

Many theoretical physicists believe the Universe will end, and it could happen at any point between 2.8 billion years and 22 billion years from now. Certain researchers even suggest the process of.. This is an open Universe, and the end is known as the Big Freeze. And if the critical density was just right, the Universe's expansion goes on forever, but it's always slowing down, reaching a. The utmost shut down of the Universe is an imminent event, according to both science and the Bible. Although it may be impossible to know exactly how it will happen, it may be a lot easier to find out when the horrifying event will come. The Universe will end in the next few trillions of year

HOW WILL THE UNIVERSE END?: 1. [Say (to them): Do you verily disbelieve in Him Who created the earth in two Days and you set up rivals (in worship). 2. [He placed therein (i.e. the earth) firm mountains from above it, and He blessed it, and measured therein its. 3. [Then He Istawa (Rose Over). . From that moment on, the universe will be dead and silent. It's hard to imagine anything happening after that

As it comes to its end, the universe will be unrecognisable from how it is today, and humanity will almost certainly have come to an end long before. The cosmos will be almost entirely dark. The end of the universe as we know it will not come with a bang. Most stars will slowly fizzle as their temperatures fade to zero Just as the Big Bang started as a cosmological expansion, this theory assumes that the average density of the universe will be enough to stop its expansion and the universe will begin contracting. The end result is unknown a simple estimation would have all the matter and space-time in the universe collapse into a dimensionless singularity back into how the universe started with the Big Bang, but at these scales unknown quantum effects need to be considered (see Quantum gravity) Since this is incredibly hard to predict. In any case, it will probably take billions and billions of years to reach any of these scenarios. Some believe it will be as long as 1 googol years (that's 1 one with 100 zeroes after) so its safe to say it won't end for a really, really long time. Answer link

When will the universe end? - Horse

  • Well anyway the universe won't end in any literal sense, the universe will just become very boring eventually. May 19, 2018 #3 Jimmy87. 648 11. kurros said: Well it's a bit of a hyperbolic thing to say, and a bit of an arbitrary definition of end
  • Yahoo Answers is shutting down on May 4th, 2021 (Eastern Time) and beginning April 20th, 2021 (Eastern Time) the Yahoo Answers website will be in read-only mode
  • Let's assume the Big Freeze model is correct for the purpose of this question (but remember that this isn't a given in reality, the actual answer may be never), and we will assume proton decay. Here are some of the major events we have to look fo..
  • Rate of expansion since the birth of the universe 15 billion years ago. The more shallow the curve, the faster the rate of expansion. At about 7.5 billion years ago, objects in the universe legally separated and did it fast. Pourquoi? I don't know. Trust issues, or maybe they met a younger universe. Or dark energy. Credit: Ann Feild (STScI

Our universe is racing toward its destruction as we speak. The end is not going to be especially pleasant, but when that end will happen is still a point of contention amongst cosmologists Not only are scientists unsure how the universe will end, they aren't even sure it will end at all. Several possibilities for the fate of our universe have been bandied about

There is a partial dissolution of the Universe periodically, every 4.32 Billion Years. No matter how long all this may seem to be, in the context of eternity, this is but a flash in the pan. Our Universe, The Source of the Universe is practically Infinite Two weeks before his death, Stephen Hawking predicted 'the end of the universe' Published Mon, Mar 19 2018 9:55 AM EDT Updated Mon, Mar 19 2018 12:23 PM EDT. Sam Meredith @smeredith19 The universe has basically sat down on the sofa, pulled up a blanket and is about to nod off. The Big Bounce is a bit more optimistic in that it says the universe will never really end Eventually, billions or even trillions of years from now, the universe is going to end. Astrophysicists don't know exactly how the universe will end, but they have some ideas. A group from Munich.. There are many different theories as to how it will end, and they all depend on how much matter there is in the universe. Some people think the universe is as it is, and always will be - in this case the universe will never end, however this doesn't agree with the big bang, which says the universe had a beginning

Unfortunately for science fiction fans, the current thinking among scientists is that the end of the universe will be pretty boring. We're probably not going to have a Big Crunch, Mack says These progress from the raucous opening moments of the Big Bang, through our current era, to a succession of ages that will result in the still endpoint of everything. This endpoint marks the time when cosmologists conjecture the universe will hit its final state, a mind-boggling 101000 years from now.

When Will The Universe End? - YouTub

  • The universe's end is known as 'heat death,' where the universe will be mostly black holes and burned-out stars, Caplan explained in the statement. I became a physicist for one reason
  • The way the universe is expanding, it won't be tearing itself apart for at least a few billion years. For those of you only now discovering that such an end was a possibility, here's a little.
  • Of course, now, thanks to science, we know the answer: it's fire. Definitely fire. In about 5 billion years, the Sun will swell to its red giant phase, engulf the orbit of Mercury and perhaps Venus, and leave the Earth a charred, lifeless, magma-covered rock
  • As difficult as it is to imagine, the story of the Marvel Universe will eventually end, too. Although it has been going on for 80 years and featured thousands of characters in tales told by Jack Kirby, Stan Lee and hundreds of other creators, the Marvel Universe will cease to exist, and heroes, villains, planets and galaxies will die without hope of resurrection

, researchers said, but there's hope the universe could expand infinitely If the geometry of space is open (and curved like a horse saddle), the universe will continue to expand forever, whether there is dark energy present or not. If it is, then dark energy will drive the expansion. The result? Heat death, the Big Freeze or the Big Rip is imminent. Here the universe's density is less than the critical density

How the universe will end: We could collapse, be ripped apart or decay into nothing - and the process may have started. Munich group, Kurzgesagt, has created a video of the leading scenario Wait, start at the beginning. Of everything. The Big Bang theory says that the universe came into being from a single, unimaginably hot and dense point (aka, a singularity) more than 13 billion years ago. It didn't occur in an already existing space. Rather, it initiated the expansion—and cooling—of space itself So you've decided to visit the end of the universe? Well, bully for you. Some folks might call it a spoiler, but I say we should skip to the end just to see where all of this is going

When the universe will end has been a topic of discussion among theoretical physicists for some time. What they can agree on is, it's likely to occur somewhere between 2.5-22 billion years from now When Will the Universe End? The Big Bang Theory is how astronomers believe the universe started but can they figure out when and how it will end? By Julian Huguet. Published on 8/14/2015 at 5:15 AM . Dark energy is a strange phenomenon that scientists believe permeates the universe. Until 1998 we thought that the universe must work a bit like a ball that you throw into the sky. The ball moves up, but at some point, it has come down again. But the expansion of the universe is actually speeding up So, you end up with a universe that's just very cold, and dark, and empty, and expanding all the time. That's the most accepted theory for the end of the universe. My name is Katie Mack. I'm an assistant professor of physics at North Carolina State University and my book is called The End of Everything (Astrophysically Speaking) The ultimate fate of the universe depends on - shape of the universe, amount of dark energy it holds, and change in its expansion rate. Based on these three things, cosmologists have come up with three possible scenarios that explain how the end of universe could come to be. They are: the Big Freeze, the Big Rip and the Big Crunch

Outside of science fiction, the end of the universe is inevitable. The most likely scenario is the heat death of the universe, where increasing entropy will allow no more work to be done in the universe, and the universe will grow cold. This is a shameless plug for my book, Metaparadise, where the plot lasts until the end of the universe All the universe will recollapse to a big crunch. Initially the universe was very hot, then it expanded and cooled down. In this scenario, it will happen in reverse. The universe will contract it.. As we've seen in other essays in Naturally Curious, science has long been trying to discover where our Universe came from, and it's a question that cosmologists continue to grapple with.While we do know it started with the Big Bang, an even tougher and arguably more cogent question remains: where is it going? Clearly, theories about the end of the Universe remain untestable—it hasn't.

Our Universe began 13.8 billion years ago and it has been expanding ever since. Is it destined to expand forever or will it suffer a more crushing end? Astronomer So we all might as well get used to the fact that the world is going to end one day. Earth is not going to be here forever. That is a hard fact to swallow sometimes. But even though science tries to answer the question of when the end will come, the Bible has much to say. The destiny of the universe rests in the hand of Almighty God The Big Bang Theory is how astronomers believe the universe started but can they figure out when and how it will end? Read More: Scientists measure sl..

End of the Sun - 7.5 billion - 1 trillion years When the Sun becomes a red giant, that's only the beginning of the end. With the end of its hydrogen, the Sun will have switched to fusing. Follow this journey to the end and you can lay waste to the Universe in just a few seconds. It's all to do with the second law of thermodynamics, which was framed in the mid-19th Century. The. THE END OF THE WORLD will see the Universe evolve into a terrifying state of absolute darkness known as the heat death or Big Freeze of the cosmos, according to particle physicist and cosmologist.

It defines everything as mortal but, because of the inevitable outcome of the universe's end, it also defines this moment of life and energy and vibrancy as quite a spectacular one because of. There are several models on the universe that will describe what the universe (or universes) looks like and how they will evolve in time. The problem with these models is the variable time. If you have an endless time or an endless amount of universes, you end up with an endless amount of possibilities, which will result in all things will eventually happen In cosmology, the end of the universe is as inevitable and inescapable as the laws of nature that predicted its birth. The observation that the expansion of the universe is accelerating came as a surprise even to the researchers who discovered it. Now, that discovery has earned the Nobel Prize in physics for 2011 The Universe really will come to an end one way or another, and we have an idea how - five ideas, actually. In this week's episode of the Science Focus Podcast, astrophysicist Dr Katie Mack talks to us about the future of the cosmos. She dives into these five possible apocalypses, from the Universe gradually fading out to the 'quantum bubble of death'

One of the furthest reaches of time we dare to predict is the end of the universe. As far as we know this is the end of not only life as we know it but everything that's ever existed How to Survive the End of the Universe 1. Introduction 2. How will our universe end, and what does it mean for us? 2.1. The end of the universe is not the end of the multiverse or of existence 2.2. Surviving the end of the universe is not immortality, but it is one step closer 2.3. A slow end, or heat death 2.4. Abrupt end 2.5. Other limits of existence 3. . Overview of ideas about surviving. After all, predicting the end of days is a tricky business. The Mayan Calendar. The end of the world was predicted to occur on December 21, 2012, when one of the great cycles in the Mayan calendar came to an end. In the run-up to the day, the internet abounded with predictions about an apocalypse happening on 12/21/12

Ultimate fate of the universe - Wikipedi

A Complete Timeline of the Future of Our Universe Here's what's in store for our universe in the next 100 trillion years. / Hard Science / End Of The Universe / Solar System / Universe The end of the world or the universe is mentioned by many religious texts. Scientists might think that the universe will last an indefinite amount of time but I don't think that any of these estimations are accurate because ultimately, a supreme being will make that decision Heat death, aka the Big Freeze, when the universe eventually runs out of free energy and reaches absolute zero and maximum entropy, is one of the possible ways the universe might end. If Caplan's..

How will the universe end? When will that happen? - Quor

  • So, the universe had a beginning, about 13.8 billion years ago. It is not constant and unchanging and therefore may someday cease to be. There are a number of theories about how the universe may end, some more dramatic than others. The first theory involves the heat-death of the universe, or the 'big freeze'
  • We are currently living approximately 13 billion years after the universe's start, but, given the different scenarios for its demise, it's unclear how much longer the universe will persist. In the first scenario — the universe bows out of existence due to heat death — all the stars in the cosmos will burn up their fuel, with most of them leaving behind dense remnants known as white dwarfs and neutron stars
  • When the universe ceases it's quest for the future, through the expressed living will of the universe, us and every other living part of the universe, so the universe will end. The universe relatively speaking is infinite because time is life and life is time, it is all just physics, including the weird bits in quantum space and in null sp
  • g deter
  • You know the Big Bank theory, but what about when that elastic action springs backwards? The universe may collapse on itself in a far more violent reaction..
  • They too will eventually evaporate and there will be a universe with just not very much in it. However this will take trillions of years, and the universe is only a few billion years old. There are other possible scenarios, including the big-rip where dark energy grows like a monster and eventually rips everything to bits - from galaxies, to stars and planets and eventually atoms
  • The actual size of the observable universe is 46 billion light-years in any direction, even though the universe began only 13.8 billion years ago, Mack said

We don't really know enough about the universe to say but in short the answer is not for a long long long time yet. Hundreds of billions of years at least Also, the expanding nature of our Universe complicates understanding. A photon travelling for 13.7 billion years traverses more than 13.7 billion light years in distance, because the Universe is.

The question of whether the world will end is a perennial one, with The End sometimes forecast to come within a human lifetime or two. This is an ultra-important question, but not the biggest possible one: we can widen our question to whether The Universe will end. Even posing this question is not very straightforward, as The Universe has come. 10 Ways the Universe Could End 1. The Big Rip 2. The Big Freeze This scenario, which is also known as Heat Death, is based on Newton's second law of thermodynamics. 3. The Big Slurp The Higgs boson was first theorized in the 1960s, but its existence wasn't confirmed until July 4, 2012. 4. Barrier. . We aren't sure when or how exactly, but there are many theories. You might have heard that our universe is expanding. It's true — everything in the universe is moving away from everything else as the universe expands A decillion (10^33) years into the future, black holes will dominate our universe, ushering in a new era called the Black Hole Era. But that's not the end — even black holes die, eventually

Future of an expanding universe - Wikipedi

The idea is that if there's more stuff around in the cosmos than a certain value, the universe will collapse in on itself. This is known as the Big Crunch , a very popular theory even if it. END OF THE WORLD: THIS is how Earth and the universe will be DESTROYED, astronomer claims ONE thing is certain for the future of the universe: it will eventually DIE, confirmed a top astronomer 2. The big crunch. This is the least terrifying end-of-universe scenario. If astrophysicists are wrong about dark energy and there's actually less of it than we think, or its grasp on matter. At the end of the 1000 years, Satan will be released, defeated again, and then cast into the lake of fire (Revelation 20:7-10). Then, after a final judgment by God, the end of the world described in 2 Peter 3:10 occurs. The Bible tells us several things about this event. First, it will be cataclysmic in scope Magazine: 1 August 2020. Magazine. Issue: 1 August 2020. Lead book review. Alexander Masters. Will the universe end with a bang ora bounce? Or a crunch or a rip? Katie Mack explores the.

When will the universe end? Not for at least 2

When nucleons are gone, black holes will finally dominate the universe from 10 40 years after the Big Bang to 10 100 years. At this point, we are talking about times so long that it is impossible for our minds to wrap around them. But for a period longer than the universe has existed so far, the only structures to speak of will be black holes the evolution of our universe is the Big Bang theory, which states that the universe began as an incredibly hot and dense point roughly 13.7 billion years ago before expanding into a large, unexplored cosmos home to an unknown amount of planets and systems The End of Everything Katie Mack Scribner, $26. Eventually, the universe will end. And it won't be pretty. The universe is expanding at an accelerating clip, and that evolution, physicists. Some say the universe will end with a new Big Bang. Others say the cosmos will eventually succumb to entropy. But what if neither of those things happens? A recent theory says the universe will.

10 Theories On How The Universe Will End - Listvers

A lovely little, concise read describing the universes end. An almost poetic writing on how the universe will blink out of existence, a heat death and ending of everything. I've always been a fan of Brian's writing and this is just as great as all of his other work The Big Rip theory speculates the end of the universe will be the result of mysterious dark energy, which will increase as the universe expands, eventually pulling the entire universe apart—every galaxy, every planet, and even every atom. And there are other speculative ideas. But let's discuss one more idea for the end of the universe This means that they will die in this way, the 1% of the stars are estimated to exist throughout the universe. A blackness to infinity . Caplan has been calculated that all the dwarfs black designed to exploit what have they done in 10^to 32,000 years. Therefore, from that moment on, the universe will be dead and in the silence The end of the Universe may be a common feature in science fiction, but this one isn't a crisis that can be averted by a team of superheroes. The Universe really will come to an end one way or another, and we have an idea how - five ideas, actually Just like everything in life, the universe will eventually meet its demise. And while this event is not expected to happen for some time (estimates range from 2.8 to 22 billion years from now), scientists are wasting no time in theorizing about the end of everything. When scientists first started researching the beginning of the

The Big Freeze: How the universe will die Astronomy

That would mean that the big rip never happens, and the heat death of the Universe occurs instead. To be clear, it's pretty unlikely the Universe will actually be done in 2.8 billion years, especially seeing as our Sun is expected to be around for at least another 5 billion years. Caldwell called the lower bound very conservative At this point, the universe's final temperature will hover just above absolute zero. The Big Bang's Accelerating Expansion. Some 13.8 billion years ago, our universe was born in the Big Bang, and it's been expanding ever since. Until a few decades ago, it looked like that expansion would eventually end This story comes from our special January 2021 issue, The Beginning and the End of the Universe. Click here to purchase the full issue. The universe, like everything else, was born, matures. Yet life's 4-billion year rule on this planet hasn't come uncontested. Evolution can't keep pace with rapid environmental change or protect us from certain extraordinary events. At least five separate extinction episodes have threatened life on Earth, destruction brought on by both cosmic bombardments and the planet's own internal turmoil.. As recently as 251 million years ago, the Permian.

At the end of the 19 th century, figures like Swinburne and Henry Adams expressed similar anguish at what then seemed to be the certain heat-death of the universe from entropy End of the Universe has shoot-em up in its haunted, black blood. From very early stages, enemies begin to crowd the limited space provided. They mostly either sit stationary and fire like a turret, or swarm you in a constant, relentless, dog fight Universe will continue to get colder and colder until it zero kelvin (or absolute zero), where it reachs the maximum state of entropy. Finally there we can see no light seen as the expansion rate is greater than the speed of the light. All activities in the universe ceases, and the universe is dead forever. 4. The Big Slurp. Last but not the least The end of universe will occur, as believed by scientists, when it would not have any more capacity to expand and would reach its limit by exploding killing all life forms and life-sustaining conditions. 1. God will End the Universe Someday End of the Universe By Rehan Ahmed Awan There are different theories about the end of the universe. Some are as follows: Big Crunch Gravity will squeeze down the universe when it will attain its maximum size. All the matter will fall on each other. Big Chill The universe will go on expanding an In her new book, The End of Everything (Astrophysically Speaking), Katie Mack explains five ways the universe could end. Digital Trends interviewed her


The Big Crunch

Astrophysicists long considered the most likely denouement to be a reversal of the Big Bang — the Big Crunch. Outside our cosmic neighbourhood, every galaxy is zooming away from us a clear sign of expansion. If the Universe holds enough matter, including dark matter, the combined gravitational attraction of everything will gradually halt this expansion and precipitate the ultimate collapse. Over time, galaxies, then individual stars, will smash into each other more frequently, killing off any life on nearby planets. In the final moments, as densities and temperatures soar in a contracting inferno, all that remains will extinguish in a single point.

But dark energy might mean that a different end awaits. The early years of the Universe’s evolution were determined by the amount of matter it held over the past few billion years, dark energy has begun to dominate, pushing the universe outwards. Current data from the European Space Agency’s Planck telescope and other sources are consistent with this expansion continuing forever.

Einstein, Bohr and the war over quantum theory

Called the Heat Death or Big Freeze, this apocalypse will be “slow and agonizing”, Mack writes. In thermodynamic terms, she explains, the Universe will approach a state of minimum temperature and maximum entropy. As everything gets farther and farther apart, the material of dead stars will disperse so that new stars can’t form, and the galaxies they’re part of will gradually stop growing. It’s like a suffocation of all astrophysical activity, as the fuel for growth and reproduction becomes so diffuse as to be unusable. It is an end “marked by increasing isolation, inexorable decay, and an eons-long fade into darkness”.

The third demise that Mack discusses is the Big Rip. This is in store if dark energy accelerates expansion even more than is currently expected. As the Universe balloons, eventually, gravitational forces won’t be able to keep galactic clusters together. Stars will be stripped away from each other, and solar systems such as ours won’t have the strength to stay together. The remaining stars and planets will explode. Finally, the last atoms will be ripped apart.

The latest measurements point to a Heat Death, but a Big Crunch or Big Rip are within their uncertainties.

The final doomsday scenario that Mack describes is extremely unlikely: vacuum decay. A tiny bubble of ‘true vacuum’ could form, owing to instability in the field associated with the Higgs boson. That might happen if, say, a black hole evaporates in just the wrong way. Such a bubble would expand at the speed of light, destroying everything, until it cancels the universe. Vacuum decay might already have begun in some distant place. We won’t see it coming.

Not to worry, though. As Mack counsels, whatever it looks like, the end probably won’t be nigh for at least 200 billion years.